Foire Aux Questions


Préparer l’entrée en Maternelle
1. Comment bien préparer mon enfant pour son entrée en Maternelle ?
2. Mon enfant n’est pas encore propre, pourra-t-il entrer à la Maternelle ?
3. Comment se passe la rentrée des classes en Maternelle ?

L’école au quotidien
4. Quelle est la différence entre le temps scolaire et le temps périscolaire ?
5. Comment se déroulent les récréations ?
6. Comment se déroule la pause du midi ?
7. Comment se déroulent les passages aux toilettes ?
8. Mon enfant étant au périscolaire le matin et/ou le soir, je ne peux pas échanger quotidiennement avec sa maîtresse. Comment savoir si les journées se déroulent bien ?
9. J’ai une question personnelle ou mon enfant a un problème au sein de l’école, à qui m’adresser ?

Santé
10. Mon enfant est temporairement malade (rhino-pharyngite, angine, etc.), peut-il prendre ses médicaments à l’école ?
11. Mon enfant présente un problème de santé important (allergies alimentaires, asthme, etc.), que dois-je faire ?

L’Accueil Périscolaire
12. Quelle souplesse a t on pour inscrire ou non son enfant au périscolaire ?
13. Comment se déroule l’accueil périscolaire du matin et du soir  ?
14. Puis-je donner un goûter maison à mon enfant qu’il mangera au périscolaire ?

En cas de grève
15. Combien de temps en avance a-t on connaissance des perturbations de services d’accueil des enfants ?
16. Y a-t-il un service minimum d’organisé pour l’accueil des enfants ?
17. Les enfants peuvent-ils pique-niquer un repas froid à l’école ?
18. Si les ATSEMs sont présentes le matin en classe, cela signifie-t-il qu’elles ne font pas grève ?

La sécurité
19. Les PPMS, qu’est ce que c’est ?

Vous ne trouvez pas la réponse à votre question dans la FAQ ? Posez votre question en cliquant ici.


Préparer l’entrée en Maternelle
1. Comment bien préparer mon enfant pour son entrée en Maternelle ?

C’est de loin l’autonomie de votre enfant pour les gestes de la vie quotidienne qui sera son meilleur atout pour se sentir bien à la Maternelle : être propre et gérer son intimité en sachant s’essuyer, se laver les mains, enlever et remettre ses chaussures, enlever et remettre son manteau, manger seul, se moucher, etc. L’été qui précède la rentrée de septembre est le bon moment pour accompagner votre enfant vers cette autonomie.

Pensez à choisir des vêtements et chaussures qui facilitent la vie de votre enfant à l’école, comme à la maison : du départ de la maison le matin jusqu’au retour le soir, un enfant peut enlever et remettre ses vêtements et chaussures une dizaine de fois ! Préférez les chaussures à scratches plutôt que les lacets, les fermetures éclair plutôt que les boutons, les tailles élastiques plutôt que les pressions…

Pour la sécurité des enfants, les écharpes sont déconseillées car elles sont parfois détournées de leur usage. Elles peuvent être remplacées par des « tubes » ou «tour de cou » (sorte de grand col roulé).

Revenir au sommaire


2. Mon enfant n’est pas encore tout à fait propre, pourra-t-il entrer à la Maternelle ?

Etre propre reste la condition sinequanone de l’entrée en Maternelle. En aucun cas, un enfant ne pourra porter de couches durant la journée d’école. Il est proposé aux familles dont les enfants ont besoin d’être changés plusieurs fois par jour un temps d’adaptation pour le confort de l’enfant avec, selon les cas, un rendez-vous avec le médecin de PMI.

Revenir au sommaire


3. Comment se passe la rentrée des classes en Maternelle ?

L’entrée en Maternelle est une étape importante, tant pour l’enfant que pour ses parents.

Les Maitresses et les ATSEM font tout pour faciliter l’intégration de chaque petit dans les meilleures conditions. Pour se faire, la séparation avec le parent se fait progressivement : tout début septembre, le parent conduit son petit dans la classe, l’installe à la table d’activité choisit par l’enfant puis peut prendre le temps de jouer 5 minutes avec lui avant de quitter la classe. Au fil des jours, le parent reste de moins en moins longtemps dans la classe jusqu’à ce que son petit entre seul et s’installe de lui même avec les autres enfants sur l’activité de son choix. La plupart des enfants se familiarisent avec leur nouvel environnement entre 2 et 4 semaines.

La principale difficulté pour le parent est sûrement la gestion des pleurs de son enfant au moment de la séparation. Bien souvent – même si cela est difficile à croire – ces pleurs cessent dès que le parent est parti. Le meilleur conseil a formuler est donc de ne pas faire durer ce temps critique de la séparation avec des « Au revoir, Bisous, Câlins » à répétition. Idéalement, le parent prend le temps nécessaire pour installer son petit à une table de jeux, le prévient qu’il va sortir, puis sort en une seule fois. De cette façon, l’enfant sait précisément ce qui va se passer et comment cela va se passer ; il ne nourrit pas l’espoir que son parent pourrait revenir pour un ultime « Au revoir, Bisous, Câlins » ; il se tourne plus rapidement vers les autres enfants, son ATSEM et sa Maitresse qui prennent le relai pour la journée.

Revenir au sommaire


L’école au quotidien

4. Quelle est la différence entre le temps scolaire et le temps périscolaire ?

Sur une journée d’école, différents intervenants se relayent du matin au soir pour encadrer les enfants sur des temps bien précis.

On distingue 2 grandes catégories d’intervenants, relevant de 2 employeurs différents :

> le personnel relevant de l’Education Nationale, les Maîtresses, qui sont en charge de faire classe et surveiller les récréations.

> le personnel relevant de la Mairie, les ATSEM (Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles) et les Animateurs(trices), qui sont en charge de l’accueil périscolaire du matin et du soir, et/ou de l’encadrement de la cantine, et/ou de l’encadrement des enfants en classe aux côtés des Maitresses.

Exemple d’une journée type d’un enfant de Maternelle :

>  Entre 7h30 et 8h20 (temps périscolaire) : arrivée à l’école, l’enfant rejoint la salle de jeux où il est encadré par les Animateurs(trices) de l’accueil périscolaire

> 8h30-12h (temps scolaire) : l’enfant est conduit par les Animateurs(trices) dans sa classe ; il y retrouve sa Maîtresse et son ATSEM de classe qui encadreront sa matinée en classe et en cour de récréation.

> entre 12h et 14h00 (temps périscolaire) : l’enfant est conduit par son ATSEM de classe à la Cantine où il est encadré par des ATSEM polyvalentes et des Animateur(trices) ; il est ensuite conduit à la sieste (PS et certains MS) ou en salle de jeux (MS et GS).

> de 14h00 à 16h30 (temps scolaire) : l’enfant est de nouveau encadré par sa Maîtresse et son ATSEM de classe pour l’après-midi en classe et en cour de récréation.

> De 16h30 à 18h30 (temps périscolaire) : l’enfant est conduit par son ATSEM de classe en salle de jeux où il est de nouveau encadré par les Animateurs(trices) de l’accueil périscolaire. Il goûte, puis choisit une activité parmi celles qui lui sont proposées.

NB : Seul le temps périscolaire donne lieu a une facturation selon la fréquence de fréquentation et le revenus des parents.

Revenir au sommaire


5. Comment se déroulent les récréations ?

Comme indiqué dans les textes officiels, les récréations durent de 2O à 3O minutes.

Elles sont organisées par rotation de 2 ou 3 classes (une le matin et une l’après-midi)

Les enfants jouent dans la grande cour, sous la surveillance des maîtresses de service selon un tableau de roulement.

Les enfants disposent librement des Marelles, des 2 toboggans, de la maison en plastique, des roues à pousser, de la carriole, ou encore des baleines à bascule.

En cas de pluie, les enfants sortent et jouent sous le préau.

Revenir au sommaire


6. Comment se déroule la pause du midi ?

Les enfants qui déjeunent à la cantine sont répartis en deux services :

> Le premier service rassemble tous les PS et la moitié des MS. Ils sont encadrés par 3 atsems polyvalentes qui servent, 4 atsems assises près des enfants et une animatrice.
12H-12H45 : repas
12H45-13H : passage aux toilettes
13H-13H55 pour les PS et quelques MS dormeurs : déshabillage, écoute d’histoires ou de musique puis sieste
13H- 13H55 pour les MS non dormeurs : jeux ou activités avec l’animatrice
13H55-14H05 : récréation

> Le deuxième service rassemble tous les GS et la deuxième moitié des MS. Ils sont encadrés par les 3 atsems polyvalentes qui servent , 2 Atsems des classes de GS et 2 animatrices en renfort.
12H-12H30 : récréation
12H30- 12H45 : passage aux toilettes, distribution serviettes
12H45-13H : jeux, écoute histoire
13h- 13H45 : repas
13H45- 13h55 : passage toilettes, habillage
13H55-14H05 : récréation

NB : Les horaires sont donnés à titre indicatif et peuvent varier selon les menus

Revenir au sommaire


7. Comment se déroulent les passages aux toilettes ?

Les enfants sont conduits par demi groupe plusieurs fois par jour par l’Atsem de classe (généralement 2 fois le matin, avant et après la sieste pour les PS, 1 fois l’après-midi).
Si un enfant ne souhaitent pas aller aux toilettes, personne de l’y oblige.
L’Atsem rappelle chaque fois les 3 étapes clefs et vérifie que les enfants les respectent :
1. Les enfants prennent du papier avant d’aller aux toilettes.
2. Ils s’essuient.
3. Ils se lavent et se sèchent les mains après avoir été aux toilettes.

En dehors des sessions collectives, les enfants peuvent demander à aller aux toilettes en cas de besoin. Dans ce seul cas, ils ne sont pas accompagnés et leur hygiène n’est donc pas vérifiée.

NB : Les 3 espaces sanitaires de l’école sont adaptés à l’évolution des enfants, avec des hauteurs adaptées à leur taille. Les garçons ont le choix entre les urinoirs debout et les WC assis.

Revenir au sommaire


8. Mon enfant étant au périscolaire le matin et/ou le soir, je ne peux pas échanger quotidiennement avec sa maîtresse. Comment savoir si les journées se déroulent bien ?

A la crèche, comme chez la Nounou, les parents sont habitués à ce qu’un compte-rendu précis et individualisé leur soit restitué en fin de journée. Ce suivi quotidien personnalisé devient impossible en Maternelle en raison du nombre d’enfants gérés par chaque Maîtresse. Les parents – même ceux qui croisent la Maîtresse matin et soir – manquent d’informations et manifestent souvent une grande frustration.

C’est un fait : les enfants qui entrent en Maternelle doivent s’adapter à un nouveau lieu, à de nouveaux intervenants et à un nouveau rythme de journée. Les parents quant à eux doivent également s’adapter aux nouvelles règles de fonctionnement de l’école, parmi lesquelles de nouveaux modes de communication.

Par défaut, les parents doivent considérer qu’en l’absence d’information : tout va bien. Derrière « tout va bien », les journées d’un même enfant se succèdent mais ne se ressemblent jamais : parfois un enfant mange bien le midi, parfois il grignote, parfois il dort à la sieste, parfois il se repose les yeux ouverts, parfois il s’intéresse à l’atelier proposé, parfois il est plus distrait, parfois il sait faire tout de suite, parfois il a besoin de temps pour acquérir un nouveau savoir-faire, parfois il est félicité, parfois il est réprimandé. C’est la vie « normale » des enfants de Maternelle.
En revanche, si la Maîtresse observe un fait qui sort de ce cadre normal (pleurs à répétition, problème de comportements alarmant, difficulté d’apprentissage, mal-être de l’enfant, etc.), elle en averti immédiatement les parents et propose une rencontre pour échanger avec eux de façon personnalisée.

Le carnet de liaison est le principal outil de communication entre les Parents et les Maîtresses. Les parents peuvent y poser leurs questions pour obtenir un retour écrit de la Maîtresse. Ils peuvent également signaler un fait marquant dans la vie de leur enfant qu’ils souhaitent porter à la connaissance de la Maîtresse. Ils peuvent enfin solliciter la Maîtresse pour obtenir un rendez-vous si ils le jugent opportun, y compris quand tout va bien, juste pour faire le point.

Enfin, les cahiers remis à la fin de chaque période retracent l’essentiel des activités scolaires réalisées par les enfants d’une classe. Ils permettent aux Parents de comprendre les objectifs pédagogiques des apprentissages scolaires et de suivre la progression de leur enfant mois après mois. Les vacances scolaires sont l’occasion pour les parents et les enfants de parcourir ensemble ces cahiers et ainsi échanger sur la vie à l’école au fil des pages. Les enfants peuvent ainsi montrer fièrement à leur parents tout ce qu’ils ont appris.

Revenir au sommaire


9. J’ai une question personnelle ou mon enfant a un problème au sein de l’école, à qui m’adresser ?

Pour toute question personnelle ou problème de votre enfant au sein de l’école, vous devez vous adresser en priorité soit à la maîtresse de votre enfant  ou un représentant des Parents d’Elèves, soit à la Directrice afin d’y remédier. Surtout, n’attendez pas la fin de l’année pour en parler : si malaise il y a, votre enfant le sent. Pour l’aider, il faut en parler.

Revenir au sommaire


Santé

10. Mon enfant est temporairement malade (rhino-pharyngite, angine, etc.), peut-il prendre ses médicaments à l’école ?

Non, aucun médicament (même sur ordonnance) ne pourra être pris à l’école, sauf si vous vous déplacez pour les donner vous même à votre enfant.
Pour que l’équipe encadrante soit autorisée à administrer un médicament – quel qu’il soit – à un enfant, il faut qu’un PAI (Projet d’Accueil Individualisé) soit signé.

Revenir au sommaire


11. Mon enfant présente un problème de santé important (allergies alimentaires, asthme, etc.), que dois-je faire ?

En cas de pathologie nécessitant la prise impérative de médicaments, un PAI (Projet d’Accueil Individualisé) doit être signé entre les parents, l’école et la Mairie. L’objet de ce PAI est de donner l’autorisation à toute l’équipe encadrante de l’école (Maitresse, Directrice, ATSEM) d’administrer les médicaments nécessaires à l’enfant dans le cadre de sa pathologie. Sans PAI, aucun médicament ne pourra être administré à l’enfant ; en cas de besoin, l’école appelle le 15 pour une prise en charge en urgence.

Chaque pathologie présente un protocole spécifique. Ce protocole est en premier lieu rempli par le médecin traitant de l’enfant, puis il est contre signé par le médecin scolaire, puis par la Mairie.

Un délai de 1 à 2 mois doit être prévu pour la mise en place d’un PAI. Il est donc vivement recommandé de démarrer la procédure en juin pour la rentrée de septembre. Compte tenu du délai de mise en place d’un PAI, il est vivement recommandé de signer un PAI même si le problème de santé ne se produit qu’extrêmement rarement.

En cas de problème de santé se déclenchant en cours d’année, aucun médicament ne pourra être administré par l’équipe encadrante de l’école tant que le PAI n’est pas signé par les 3 parties. Dans l’attente de sa mise en place, en cas de besoin, l’école appelle le 15 pour une prise en charge en urgence.

Un PAI est signé pour une durée d’un an. Il est a renouveler chaque année par le biais d’un avenant auquel est annexée une ordonnance de moins de 6 mois.

Une fois le PAI en place, il convient de fournir à l’école l’intégralité des médicaments stipulés dans le PAI ; ceux-ci sont conservés dans une pièce sécurisée.

Revenir au sommaire


L’Accueil Périscolaire

12. Quelle souplesse a-t-on pour inscrire ou non son enfant au périscolaire ?

Au moment de l’inscription scolaire, vous avez la possibilité ou non d’inscrire votre enfant au périscolaire. La priorité est donnée aux familles dont les 2 parents travaillent, ou celles dont le parent travaille dans le cas d’une famille monoparentale.

Une fois inscrit, la fréquentation du périscolaire se fait à la carte. Chaque jour, vous décidez de mettre ou non votre enfant au périscolaire le matin et/ou le soir. La facturation étant forfaitaire selon vos ressources, le prix ne varie pas selon le nombre de fois où votre enfant fréquente le périscolaire.

Pensez à bien prévenir l’animateur/trice du matin ou l’ATSEM de classe si votre enfant doit rejoindre le périscolaire le soir.

Revenir au sommaire


13. Comment se déroule l’accueil périscolaire du matin et du soir  ?

Le matin comme le soir, l’accueil périscolaire est avant tout un temps de jeu pour les enfants, avant ou après leur journée de classe. Chaque soir, le planning des ateliers est présenté à l’accueil et chaque jour des activités différentes sont proposées aux enfants.

Les activités proposées aux enfants répondent aux attentes du projet pédagogique élaboré par chaque Directeur(trice) TPS et qui est partagé avec l’ensemble des animateurs en début d’année. Le projet pédagogique répond lui même aux attentes éducatives portées par la Ville. Un exemplaire est consultable sur simple demande à l’accueil.

L’équipe des Animateurs/trices se composent de 5 animateurs spécialisées dans le domaine de l’animation. Sarah est la directrice TPS pour l’école Maternelle Joliot Curie, Manon est adjointe de direction..

Le matin, entre 7h30 et 8h20, les enfants sont accueillis dans la salle de jeux « Petit Loup ». Les enfants disposent librement des tables et des chaises pour s’installer à dessiner, du coin Lecture avec des coussins pour s’asseoir confortablement, ou encore des bacs de jeux (lego, playmobils, figurines en plastique, etc.) pour jouer en toute autonomie.

À la fin de l’école, à 16h30, les enfants sont pris en charge par les animateurs du service des Temps PériScolaires. Après un petit temps ritualisé (toilettes, mains…), les enfants rejoignent le restaurant ou la salle du périscolaire pour un temps de goûter.

Après le goûter, en fonction des thèmes retenus et selon les périodes, différents projets d’activités sont proposés aux enfants ; l’organisation mise en place facilite la libre adhésion et permet d’orienter les enfants vers les lieux aménagés en fonction des activités : ateliers manuels (création d’objets, jeux d’expérimentation), lecture de contes, grands jeux, activités corporelles, jeux de société…

Tous les vendredi matin, l’équipe d’Animateurs/trices organise un forum où ils sondent les enfants présents pour savoir ce qui leur a le plus plu, de façon à ajuster le planning des semaines à venir en fonction des préférences des enfants.

Avant chaque fin de périodes, une grande animation « exceptionnelle » est préparée et proposée aux enfants ( boum ; accueil « pyjama party » ; grand jeu ; spectacle de marionnettes …).

Tout au long de l’année, les animateurs notent les phrases, remarques ou réflexions rigolotes des enfants dans le Train des petits mots d’enfants affiché à l’accueil !

Pour tous renseignements, vous pouvez joindre Sarah, directrice TPS, au 06 27 88 33 38 ou par mail à : tps.curie@talence.fr

Revenir au sommaire


14. Puis-je donner un goûter maison à mon enfant qu’il mangera au périscolaire ?

Non, pour des raisons de sécurité sanitaire, les enfants goûtent tous le goûter livré par la mairie. En cas d’allergies, un Projet d’Accueil Individuelisé (PAI) doit être signé entre les parents et l’école qui permettra une prise en charge adaptée de l’enfant.

Revenir au sommaire


En cas de grève

15. Combien de temps en avance a-t-on connaissance des perturbations de services d’accueil des enfants ?

En matière de préavis de grève, les personnels de l’école ne sont pas tous soumis aux mêmes obligations.

Le personnel « Education Nationale » – les Maîtresses – doit se signaler « grévistes » 48h avant l’échéance.

Le personnel « Collectivité Territoriale » – les ATSEMs –  ne sont pas soumis à l’obligation de se déclarer « gréviste » en amont et peuvent se déclarer le matin même de la grève.
A Talence, la Mairie fait passer un questionnaire 48h avant l’échéance pour tenter d’anticiper le nombre d’ATSEMs grévistes et prévenir les parents des éventuelles perturbations de services. Conformément aux droits des ATSEMs, ce questionnaire reste facultatif ; la Mairie n’est donc pas toujours en capacité de prévenir les Parents en amont de la grève.

Revenir au sommaire


16. Y a-t-il un service minimum d’organisé pour l’accueil des enfants ?

Le Service minimum d’accueil est assuré par la Ville uniquement sur le temps scolaire (8h30-12h – 14h00-16h30) lorsque plus de 25% des enseignants sont absents.

En revanche, aucun service minimum n’est organisé par la Ville en cas de grève des ATSEMs.

Revenir au sommaire


17. Les enfants peuvent-ils pique-niquer un repas froid ?

Si les ATSEMs ne sont pas (toutes) « grévistes » et si le nombre d’encadrant par enfant est respecté (1/14 enfants), la Mairie autorise l’accueil des enfants avec pique-nique (fournis par les parents ou par la ville selon les cas).

Pour connaitre les modalités d’accueil des enfants, il faut consulter le tableau récapitulatif publié par la Mairie sur le site internet de la ville.

Revenir au sommaire


18. Si les ATSEMs sont présentes le matin en classe, cela signifie-t-il qu’elles ne font pas grève ?

Non, les ATSEMs ont la possibilité de se déclarer gréviste sur la journée entière ou uniquement sur la pause méridienne de 12h à 14h. Il faut donc consulter le tableau de la Mairie pour connaitre le niveau de perturbation de la cantine.

Revenir au sommaire


La sécurité
19. Les PPMS, qu’est ce que c’est ?

Les PPMS à l’école maternelle Joliot-Curie

Chacun sait que l’école est dotée d’un plan d’évacuation en cas d’incendie, mais les
établissements scolaires doivent aussi disposer de PPMS – Plan Particulier de Mise en
Sûreté – et s’exercer à les mettre en œuvre. Ces derniers sont des protocoles à suivre pour
répondre aux risques majeurs et aux risques d’intrusion/attentat. Ces documents sont
élaborés conjointement par le personnel de l’école et le service sécurité-prévention de la
mairie. Ces plans sont présentés par le conseil d’école et font l’objet d’exercices réguliers
(un par an) et de préparation par des activités pédagogiques. Il s’agit essentiellement
d’habituer les enfants à ne pas faire de bruit ou à se cacher silencieusement.
A la maternelle Joliot-Curie, le PPMS-Risques majeurs indique la conduite à tenir en
cas d’incidents impliquant des transports de matières dangereuses, de tempêtes ou
d’accidents nucléaires par exemple. Dans ce cas, une sonnerie, comme celle que l’on
entend chaque 1 er mercredi du mois, prévient de l’incident et indique la conduite à suivre par
les maîtresses et le reste du personnel. Il s’agit le plus souvent de mettre à l’abri les enfants
et de les confiner.
Dans le cadre du risque attentat/intrusion, le PPMS prévoit que les adultes
préviennent l’ensemble du personnel par des coups de sifflets. Les adultes doivent alors et
analyser la situation (localisation et nature de la menace) pour déterminer la conduite à tenir
(s’échapper ou s’enfermer et se cacher). Les exercices menés en cours d’année ont alors
surtout comme objectif d’acquérir les réflexes pour éviter la panique et utiliser efficacement
les canaux de communication.
Dans tous les cas, en tant que parent notre rôle est de ne pas aller chercher nos
enfants tant que nous n’y sommes pas autorisés et de ne pas encombrer les lignes
téléphoniques pour permettre aux secours de s’organiser et d’intervenir.

Pour aller plus loin :
http://web40.ac-bordeaux.fr/fileadmin/pedagogie/circonscriptions/M/sante_securite/ppms/Methodologie_PPMS_12sept10.pdf
http://cache.media.education.gouv.fr/file/ONS/71/7/FICHE-ONS-PPMS-ECOLE-2016-11-16_670717.pdf
http://www.esen.education.fr/fr/ressources-par-type/outils-pour-agir/le-film-annuel-des-personnels-de-direction/detail-d-une-fiche/?a=115&cHash=dab1d7bf52

Revenir au sommaire